goundam

Situation Pastorale de Goundam- Septembre 2017

Le cercle de Goundam de part la richesse de ses ressources pastorales fait la convoitise de plusieurs pasteurs d’où  une pression intenses des animaux sur les ressources,  ce qui provoque chaque année une crise pastorale qui cause des mortalités énorme des animaux.

Le cumul pluviométrique enregistré de 261 mm en 16 jours,  sa mauvaise répartition dans le temps et dans l’espace ; laissent  prévoir le constat que ci-dessous. Les pâturages  sont très peu fournis dans certaines zones et inexistants dans d’autres (voir tableau des ressources).Ils sont d’une densité  faible  dans le cercle,  y subissent actuellement une forte pression (concentrations des animaux).Le niveau de l’eau dans les marres est plus bas que l’année dernière à la même période. Seules quelques marres temporaires peuvent retenir de l’eau jusqu’au mois de mars. La faiblesse de la crue ne donne aucun espoir quant aux pâturages inondés. Dans le bourgoutières l’insuffisance des pluies n’a pas permis la régénération des pousses de bourgou.

De nos jours il y a très peu de départs observés,  ceux sont plutôt des retours dans le terroir après l’hivernage. La mauvaise gestion de l’espace pastorale et l’insécurité  qui oblige les concentrations favorisant la dégradation des ressources nous conduit vers une crise pastorale qui demande une réponse.

Ainsi les acteurs réunis sous l’égide d’Action Contre la faim ont fait le point de la situation actuelle,  situation projetée et des propositions de solution pour atténuer les facteurs de risque.