BioGenerator – Introduction

BioGenerator 2 (v4.0) est un outil capable de générer des cartes annuelles de la quantité de production de biomasse et d’anomalies de quantité de production de biomasse à partir des données issues des acquisitions du capteur VEGETATION embarqué sur la série des satellites SPOT auxquels succède le satellite PROBA-V.

Dans sa version v4.0, le BioGenerator 2 conserve le même algorithme basé sur le cumul annuel des produits DMP (Dry Matter Productivity), et le calcul de l’anomalie par rapport à l’année moyenne ou année type. Le document « Mesure de la quantité de biomasse sur la zone Sahélienne Mali-Niger par télédétection » (Fillol, 2007) explique dans le détail la méthodologie utilisée pour l’estimation de la biomasse par télédétection.

L’extension spatiale du BioGenerator 2 concerne l’ensemble de l’Afrique Sub-saharienne suivant la fenêtre spatiale donnée par la Figure 1.

Ce document, à destination de l’utilisateur, explique la mise en place et l’utilisation du BioGenerator 2, et établie enfin des éléments de comparaison avec des mesures de terrain pour la validation des quantités de biomasse.

Les améliorations notables de cette quatrième version du BioGenerator 2 sont :

  • La possibilité de prise en compte de l’accessibilité de la biomasse par la distance aux points d’eau de surface détectés par télédétection, et aux points d’eau artificiels de position connue
  • La possibilité de prise en compte du caractère utilisable de la biomasse
  • Le calcul de cartes d’analyses statistiques (tendance, écart type)
  • Le calcul d’un indicateur paramétrable de vulnérabilité basé sur la situation des années passées récentes
  • L’adoption du format de sortie GEOTIFF en 32 bits réel
  • L’ajout d’un filtre spatial paramétrable pour l’ensemble des cartes de sortie
  • Le calcul des quantités de production de biomasse totale, pour chaque année, suivant les découpes administratives de niveaux 0 à 2, et des découpes définies par l’utilisateur
  • Les sorties au format géographique vectoriel shapefile

Comme pour la version précédente v3, la possibilité est donnée à l’utilisateur de gérer la période d’intégration en définissant les décades de début de fin de période de croissance (saison des pluies). Ceci est particulièrement utile dans le cas de l’Afrique de l’Est où il existe deux saisons de pluies annuelles distinctes.